Les cookies est un petit fichier texte installé votre ordinateur par le site, et qui permet de vous reconnaitre à votre prochaine visite.

Le site du concasseur

show01Cette partie du site traite du lieu d'implantation géographique du concasseur, de son historique, des défenses de plage et de celles propres au camp, etc.

Lire la suite...

Documentation

show96Les archives et tout les fichiers téléchargeables, les plans et les profils, courriers et croquis d'époque ainsi que les articles de presse parus sur le sujet.

Lire la suite...

Histoires locales

show22

Extraits de livres ou de documents. Vidéos et articles de presse. Cette section du site regroupe les interviews et les témoins de cette époque.

Lire la suite...

Les voies ferrées

show44Cette section du site traite de l'historique des lignes TODT et des deux voies ferrées du secteur : l'embranchement de Tréguennec et le faisceau de Tréméoc,

Lire la suite...

Mouez Penmarc'h

Mouez Penmarch ( La Voix de Penmarc'h ), est le journal d’une commune, de son passé et de ses activités présentes, économiques ou associatives. Pierre Portais est l'auteur d'un article sur le concasseur de Tréguennec. Il y recueille le témoignage de Denis Le Calvez.

Pour le transport de certains matériaux, l’occupant réquisitionne les chevaux des fermes et leurs charrettes. A la ferme de Kerscaven, il y en avait deux. « Et nous étions trois hommes, précise Denis Le Calvez. Mon père, âgé, mon frère Jacques qui se cachait car il était réfractaire au STO, et moi, le plus jeune. J'ai donc attelé le vieux cheval, comme ça on avançait tout doucement ! J'ai par exemple livré àTréguennec des mottes de terre prélevées dans nos terrains. Les Allemands les mettaient sur les blockhaus pour qu'ils ne soient pas détectés lors des reconnaissances aériennes. J ai transporté aussi des troncs de pins de Tronoën à la côte où ils étaient débités en piquets qui étaient plantés dans les champs pour empêcher l'atterrissage de planeurs. On allait également à la gare de Penmarc’h avec un autre gars de l'usine de Tréguennec chercher des sacs de ciment pour les aménagements intérieurs des blockhaus. Il y avait un soldat allemand qui œntrôlair le chargement : pas plus de 20 sacs ! Mais on se débrouillait pour en mettre deux de plus qu'on balançait dans les champs sur le trajet et qui était récupérés par la suite. Et puis un jour, en arrivant, on a trouvé le soldat pendu dans sa cabane ! Est-ce que ses supérieurs avaient découvert la disparition de certains sacs, est-ce qu'il en avait eu marre de la guerre ? ».

Après le débarquement en Normandie, les Allemands commencent à quitter le secteur pour se regrouper en centre Bretagne ou dans la poche de Lorient. Pour transporter leurs armes er leur matériel, ils ont besoin à nouveau de charrettes et de chevaux Ils réquisitionnent également le camion du mareyeur Jacob. « Avec mon frère nous sommes allés nous cacher avec nos chevaux dans les champs de mines du côté du menhir de Kerscaven, raconte Denis Le Calvez. Quand ils les avaient posées, nous avions aussitôt enlevés les détonateurs, nous savions donc qu'il n'y avait plus de danger. Jacob, lui, a simulé une panne quand il est arrivé devant la ferme et s'est enfui sur nos terrains qu'il connaissait très bien. Du coup, pas de chevaux, un camion en panne : de colère, les Allemands ont mis le feu au camion qui a explosé. Des figuiers plantés entre le véhicule et la ferme ont fait écran et ça a empêché le feu de se communiquer aux bâtiments ! »

Pour en savoir plus : l'article complet au format pdf

A lire ...

Les données économiques et sociales de la région bigoudène d'avant-guerre se trouve synthétisées dans un rapport des Ponts et chaussées datant de juin 1939, relatif au maintien provisoire de l'exploitation et de la transformation de la voie métrique en voie normale. Il est ici question que soit maintenue de façon provisoire, l'exploitation de la ligne départementale Pont l'Abbé – St Guénolé, en ce qui concerne les marchandises en raison de l'importance des ports de pêche situés entre Lesconil et Penmarc'h, et de la production agricole en primeurs du même secteur. D'autre part, la SNCF étudie la réalisation prochaine du prolongement de son réseau en empruntant la ligne départementale existante. 
Pour plus de détails sur l'historique de cette voie qui fut fermée peu avant la seconde guerre mondiale, puis réouverte à la demande de l'occupant, voir l'article concernant le "Réseau Breton" sur Wikipédia ici.

Lire la suite...

Téléchargement

show5Cette page regroupe les gros fichiers du site, entre quelques Mo et quelques centaines de Mo. Il s'agit de plans complets, de profils en long des voies ferrées etc. 

Voir la page...

Liens web

Liens webForums, blogs sites internet découverts aux fils de la toile, vous trouverez ici de quoi satisfaire votre curiosité, et de quoi laisser votre adresse si vous le désirez.

voir la page...

Contact

show02Contact et info légales sur cette pages. en théorie toutes les personnes ayant participé de près ou de loin à un article reproduit devraient y être. 

Voir la page...